20 ans après

Publié le 22 juin 2013, dans Croatie 2013
mg_4946

Dubrovnik n’a pas été épargnée par les guerres balkaniques qui ont débuté dans les années 90. D’ailleurs on dit que les 2/3 de la ville ont été détruits par les bombardements.

mg_4919

Nous voilà donc, en tant que touriste, une vingtaine d’années après le début des conflits à constater ce qu’est devenu le cœur historique de Raguse. Et chose étonnante, c’est en faisant le parcours le plus touristique, à savoir le tour des remparts, que l’on s’éloigne le plus des artefacts de ce tourisme, pour peu qu’on le fasse dès l’ouverture le matin.

mg_4923
mg_4924
mg_4926
mg_4927

Car oui, Dubrovnik est une jolie ville, à savoir la vieille ville, mais comme à chaque fois, les boutiques et autres aspirateurs à visiteurs de passage ont le chic pour vous polluer la vue. C’est en ce sens que ce parcours en hauteur est une bouffée d’air. C’est également un bain de soleil pour cette promenade de 2 km sans ombre.

mg_4935
mg_4960

On peut admirer les toits, et surtout la qualité de la reconstruction dont a bénéficié la ville, même si certains endroits sont encore en cours. De même il est assez étonnant de remarquer que bon nombre de jardin privatifs n’ont pas été engloutis dans la pompe à fric.

pano-dubrovnik
mg_4936
mg_4939
mg_4949
mg_4961
mg_4942
mg_4930
mg_4938

Sa position sur l’adriatique rend le lieu très pittoresque et ses remparts à l’aspect indestructible offrent l’occasion de se plonger dans l’historique bien chargée de cette cité.

mg_4937
mg_4932
mg_4933
mg_4934
mg_4941
mg_4929

Loin de nous l’idée de vous conter la longue histoire de cet endroit, tout ce qu’on peut dire c’est que la Croatie garde jalousement son joyau économique.

mg_4945
mg_4947
mg_4995
mg_4991
mg_4986
mg_4970
mg_4994
mg_4980
mg_4971
mg_4918
mg_4926

Nous avons eu la chance de pouvoir passer quelques jours chez un couple Croate avec leurs enfants non loin de là. Timing parfait pour nous poser non loin de la ville après avoir été sur l’île de Mljet, et juste avant de prendre notre envol pour le nord de l’Europe. Nous avons pu discuter de la guerre des Balkans et avons été relativement surpris par son existence encore sous-jacente. Non pas que nos hôtes furent impliqués ni aient d’animosité envers quiconque, mais les plaies encore ouvertes révèlent vite ce qui peut se passer entre Serbes, Croates et Bosniaques. L’Europe a certes belle allure avec son prix Nobel de la paix décerné par les Suédois, mais la guerre existe toujours un peu, qu’elle soit économique voir psychologique. Et le plus triste est que son retour avec violence tel qu’il était il y a 20 ans puisse revenir un jour. D’ailleurs certains bâtiments encore non réhabilités proche de chez Antonio et Ivana sont là pour nous le rappeler.

mg_4895
mg_4897
mg_4899
mg_4900
mg_4902
mg_4903

Cela n’empêche pas nos hôtes de nous fournir une aide et un accueil inestimables pour nous tant cela nous a aidé dans notre étape sur place. C’est ainsi que nous les avons suivi sur la petite île de Lokrum (à seulement 500m de Dubrovnik) pour une journée de repos et de détente indispensables sous la chaleur écrasante de cette saison estivale.

mg_4962
mg_4965
mg_4966
mg_4967
mg_4968

De même, nous visitons avec eux les alentours comme la découverte de Mlini et ses environs dont le dynamisme touristique permet de battre le pavé avec nonchalance et une relative sécurité avec les enfants.

mg_4917
mg_4915
mg_4906
mg_4907
mg_4908
mg_4911
mg_4913
mg_4914

Et notre chouchou se plait en compagnie de ses semblables particulièrement pour la diversité des jouets disponibles même s’il faut là aussi parfois éviter la guerre avec les propriétaires.

mg_4910
mg_4905
mg_4997

C’est donc sous le solstice d’été que nous quittons le sud de l’Europe pour y trouver les terres de nos ancêtres vikings avec un passage très stressant par la case aéroport. Nous y avons expérimenté le transport de notre équipement avec pas moins d’une heure trente de préparation et paquetage.

mg_5005
mg_5006
mg_5009
mg_5010

Fort heureusement, arrivés à bon port, nous avons retrouvé notre monture en état de marche après 2 heures de déballage et remontage … nous sommes bien contents de ne pas avoir à reproduire l’expérience.

mg_5012

Le thermomètre chute de 10 °C, cela fait du bien mais le changement est un peu radical. De même il va falloir nous habituer aux nuits ensoleillées…

9 Réponses à “20 ans après”

  1. bichon juin 22, 2013

    Merci pour cette participation au voyage, je pense à vous. Quelle expérience ! je vais au hellfest

    • Six Pieds sur Terre juin 22, 2013

      Coucou Adeline,
      Tu vas au Hellfest ? Super, si le temps est de la partie, tu devrais passer un bon moment.
      Emmène des bouchons d’oreille …
      Bisous.

  2. Aurélie juin 22, 2013

    Dubrovnik m’a donné très envie !! Belles ohotos de vous à cette occasion !
    Grosses bises,
    Aurélie

    • Six Pieds sur Terre juin 23, 2013

      Coucou,
      Le ville vaut le détour, après l’idéal est comme toute place très prisée, d’éviter le rush touristique.
      Bises.

  3. Marie-Renée juin 22, 2013

    C’est un vrai bonheur de vous suivre, photos, commentaires, tout
    Nous retrouvons, des endroits, où, nous sommes allés, à Dubrovnik, il y a 5 ans. comme le temps passe vite….
    Bon séjour, dans le Nord: Suède, etc.
    Ici, il pleut, ce n’est pas encore l’été.
    ¨Pleins de bises, à vous trois. Bon vent.
    Marie-Renée

    • Six Pieds sur Terre juin 23, 2013

      Merci beaucoup pour ce petit message fort sympathique.
      Nous sommes en pleine discussion pour la suite.
      Bises.

  4. Amapeurriendimpossible juin 22, 2013

    J’avais toujours dit que Timéo était le plus canon de vous trois. Cela se confirme. Attention à la froidure maintenant.
    Bonne poursuite de votre sensationnel périple.

    • Six Pieds sur Terre juin 23, 2013

      Oui il fait plus frais, c’est sûr, mais le sud de la Suède est tout de même bien tempéré.

  5. hélène juin 24, 2013

    Toujours ravie de vous suivre et étonnée de votre endurance, pour ce long périple.

    Encore bravo, et bon courage. Je vous embrasse. Hélène

Laisser un commentaire


trois × = quinze