Retrouvailles avec un vieil ami : La Loire

Publié le 24 septembre 2013, dans France Septembre 2013
mg_7977

Nous avons fait notre chemin de croix, pour nous le canal du Centre s’est transformé en calvaire du Centre ! Et pour cause, même si depuis le début de notre voyage nous collectionnons les jours de beau temps (environ 3 semaines de pluie sur 6 mois) on peut dire que depuis que nous avons quitté l’Alsace la pluie se fait bien présente. Alors pour nous, l’Eurovélo 6 rime avec vache qui pisse … surtout après que nous ayons passé Besançon et la magnifique vallée du Doubs. Le doute s’installe, le moral prend la pente descendante et la bataille psychologique commence. Poursuivons-nous ?
Comme nous nous y attendions, la phase de retour est en marche et comme la nature nous donne du fil à retordre il est difficile de trouver son compte dans ces conditions.
Heureusement les sacro-saintes prévisions météorologiques annoncent de meilleurs hospices, alors dès que Ra daigne nous honorer de sa présence, c’est avec respect que nous lui prêtons notre attention.

mg_7931
mg_7932
mg_7937

Un autre rayon de soleil a réussi à percer la grisaille de ces jours lorsque nous faisons étape à Montceau les Mines. Nous sommes accueillis chez la famille Sotty (grands-parents) dans leur appartement. A quasiment 70ans, on peut dire que ce couple ne se laisse pas dépérir, adeptes du voyage à vélo ils envisagent un périple de New-York jusqu’en Patagonie pour leurs 50ans de mariage. Et ça ne s’arrête pas là, vivre en HLM après avoir vécu le temps présent à travers la paléontologie, la mycologie, et d’autres projets d’envergures et avoir su prendre une véritable distance avec le matérialisme pour garder sa liberté ; imposent un certain respect.

mg_7927

C’est donc à Digoin que nous retrouvons avec plaisir un des derniers fleuves sauvages d’Europe que nous enjambons via un massif pont-canal qui transforme le Canal du centre en Canal Latéral à la Loire.

mg_7940
mg_7941
mg_7942

Même si ces retrouvailles après 7 mois ne sont que symboliques, elles nous rattachent plus directement à nos racines et c’est comme une forme de pèlerinage qui s’offre à nous. Nous sommes déjà loin de la source, mais quelle satisfaction de retrouver ce fleuve impétueux dans sa forme juvénile avec ses îlots et bancs de sable si caractéristiques. Une vision telle que nous l’avons fantasmé avec un soleil devenu omniprésent en cet été indien qui débute avec la ville de Nevers en toile de fond.

mg_7943
mg_7951
mg_7958
mg_7966
mg_7978
mg_7979
mg_7970
mg_7972

Ville qui contre toute attente mérite la visite avec ses enseignes devenues anachroniques et sa cathédrale St Cyr dotée de vitraux modernes du plus bel effet !

mg_7976
mg_7980
mg_7981
mg_7984
mg_7987
mg_7989
mg_7990
mg_7991
mg_7997
mg_7998

De même, quelques palais révèlent un passé florissant. Le temps pour nous de déambuler à travers le marché et d’assouvir notre gourmandise et nous traversons l’Allier par un second pont-canal d’envergure qui nous offre la vue de son bec qui se jette dans la Loire.

mg_7982
mg_7983
mg_7999
mg_8000
mg_8003
mg_8004
mg_8005
mg_8006
mg_8008
mg_8012

A partir de maintenant, nous amorçons la véloroute « La Loire à Vélo » et avons le plaisir de bâtir le premier château de la Loire le plus en amont du fleuve.

mg_8015
mg_8017
mg_8029

Le fleuve est resté si sauvage qu’il n’est pas vraiment navigable et contrairement au Rhin, il offre une quiétude sur ses berges qui ravira tous les amoureux de la nature. Nous nous offrons un bivouac mémorable qui, comme le dit très bien un poète chasseur, « est une communion avec la nature quoi c’est un contact avec dame nature dès que l’aurore darde ses rayons d’argent à travers les écharpes de brume. »

mg_8019
mg_8031
mg_8038
mg_8027
mg_8042
mg_8051
mg_8054
mg_8059

Nous faisons un bref passage à la Charité-sur-Loire qui se targue d’être la ville du livre et cité du mot. Nous l’apprenons à notre insu en découvrant moult citations et librairies à travers l’agglomération.

mg_8061
mg_8062
mg_8063
mg_8064
mg_8065
mg_8066
mg_8071

Nous ne nous attardons malheureusement pas, car notre objectif du jour est beaucoup plus vil, grimper sur le piton rocheux de la ville de Sancerre !

mg_8072
mg_8074
mg_8076

A part une splendide vue sur la vallée de la Loire et quelques ruelles sympathiques, la ville ne nous laisse pas un souvenir mémorable sur son aspect. Même si la limitation de la circulation en son centre historique rend la balade très agréable.

mg_8077
mg_8078
mg_8093
mg_8095
mg_8096
mg_8094
mg_8097
mg_8098
mg_8099
mg_8100
mg_8101
mg_8107
mg_8108
mg_8109

Vous l’aurez compris, la ville n’offrant pas de grands intérêts touristiques, nous jetons notre dévolu sur son attrait le plus reconnu en visitant la Maison des Sancerre. La découverte des terroirs de la région se fait par un magnifique film sur projection de carte en relief, et les procédés de vinification et son histoire par une très jolie exposition lumineuse.

mg_8079
mg_8080
mg_8081

Et le fin-du-fin, nous nous prêtons au jeu du simulateur de tracteur pour le rognage et la tant attendue dégustation dont les verres nous ont été offerts ! Sera-t-on capable de les ramener entiers ?

mg_8083
mg_8085
mg_8089
mg_8091

Il ne nous reste plus qu’à descendre pour rattraper notre compagnon de route qui s’avère envahi de chasseurs. On approche de la Sologne bien reconnue pour son gibier et comme l’ouverture a démarré il y a peu, c’est avec ferveur que les passionnés sillonnent la région. Du coup, le bivouac s’en trouvent compliqués et nous parvenons à trouver bonheur sur une aire communale où nous échangeons quelques banalités avec les boucaniers. En décor, une machine à fabriquer les nuages !

mg_8110

Comme ils n’ont pas coupé la machine à nuages pendant la nuit, le lendemain se fait plus moutonneux, c’est donc sous un ciel couvert que nous rejoignons notre prochaine étape : Briare.

mg_8112
mg_8113
mg_8114

La ville est devenue célèbre par son pont-canal de 662m dont la partie maçonnerie a été confiée à Gustave Eiffel.

mg_8115
mg_8129
mg_8130
mg_8133

Mais un autre trésor se cache dans le bourg en la présence de l’église Saint-Etienne avec sa façade décorée de mosaïques.

mg_8117
mg_8118
mg_8119
mg_8120

L’intérieur n’est pas en reste avec un sol entièrement recouvert de mosaïques, un bel hommage à la cité reconnue pour ses émaux qui ont fait le tour du monde.

mg_8122
mg_8124
mg_8125
mg_8126
mg_8128

La Loire est également très reconnue pour ses châteaux que nous espérons découvrir au fur et à mesure de notre périple. Pour le moment, le premier d’entre eux à proprement parlé se présente à nous avec la ville de Gien.

mg_8136
mg_8135
mg_8137
mg_8138
mg_8139

La prochaine étape pour nous est Orléans où nous devrions appréhender le patrimoine si propre à la vallée du fleuve … en espérant que le beau temps soit de la partie !

3 Réponses à “Retrouvailles avec un vieil ami : La Loire”

  1. Eva, Kasper och Lakrits septembre 24, 2013

    Hello! Very nice to see familiar views like Nevers and Digoin. The rain has come to stay here too. Have a nice biking tour along la Loire! Cheers, Eva

  2. armel septembre 29, 2013

    vous vous approchés de la fin de l’aventure.nous serons très content de vous retrouvés tout les 3.bisous

Laisser un commentaire


+ neuf = quinze