Une cure de croissants

Publié le 10 septembre 2013, dans France Septembre 2013
mg_7563

C’est après plus de 5 mois passés à l’étranger que nous revenons dans notre pays natal, et que nous jetons notre dévolu sur la première boulangerie de passage pour obtenir les fameux croissants qui nous ont tant manqué. Pas de chance, elle n’offre que de piètres répliques fourrées à la pâte d’amande, à croire qu’on est à peine en France vu la qualité des produits proposés… on attendra un peu avant d’obtenir le Graal !
N’allez pas dire à un alsacien que vous vous croyez en Allemagne, même si la région à subi l’alternance franco-allemande et que les trains conduisent à droite des double voies ou encore qu’ils aient certaines spécificités comme le concordat et deux jours fériés supplémentaires ; la population se sent résolument française avec une identité forte.
A part un petit panneau nous indiquant l’arrivée dans le Bas-Rhin, quelques signalisations dans la langue de Molière, la transition se fait tout en douceur pour nous qui continuons à longer le Rhin pris d’assaut par les nombreux touristes allemand.

mg_7440

Nous nous dirigeons vers le nord de Strasbourg pour aller chez André, frère d’Yvette, que nous avions rencontré aux Pays-Bas. La fête de la patate oblige, la ville de Vendenheim est en effervescence avec sa fête foraine et son marché aux puces.

mg_7443
mg_7441

Nous nous reposons à la maison et découvrons les membres de la famille de notre hôte qui sont de passage en alternance en tant qu’exposants.

Le lendemain nous empruntons un bus pour redécouvrir Strasbourg après notre premier passage en hiver 2009. Qu’il nous est agréable de flâner dans les vieux quartiers richement fournis en maisons à colombage et bâtiments historiques.

mg_7445
mg_7446
mg_7447
mg_7448
mg_7449
mg_7452
mg_7455
mg_7465
mg_7466
mg_7468
mg_7469
mg_7472

La cathédrale reste toujours aussi impressionnante même si le manque de recul empêche d’en avoir une vision extérieure d’ensemble.

mg_7453
mg_7450
mg_7451
mg_7454
mg_7471
mg_7456
mg_7458
mg_7459
mg_7461
mg_7462
mg_7464

Le mythique quartier de la petite France reste toujours aussi bucolique avec les anciennes maisons de tanneurs et ses petits canaux romantiques.

mg_7476
mg_7475
mg_7478
mg_7480
mg_7481
mg_7485
mg_7484
mg_7488
mg_7490
mg_7491
mg_7498
mg_7499
mg_7500
mg_7496
mg_7494

La nostalgie atteint son paroxysme lorsque nous retrouvons, un peu par hasard, le salon de thé qui nous avait tant marqué il y a 4ans. Il neigeait et comme les festivités de Noël étaient terminées en ce mois de janvier, nous étions à l’affût d’un lieu pour nous réchauffer. Chose faite par 2 fois dans la même journée tellement l’accueil et la qualité des pâtisseries proposées nous avaient séduits.

mg_7501

Une vague de chaleur se profile en Alsace, alors quoi de mieux que la route du vin pour apprécier les nombreux villages et paysages ?

mg_7504
mg_7506
mg_7507
mg_7510
mg_7512
mg_7513
mg_7514
mg_7515
mg_7517
mg_7518
mg_7522
mg_7523

C’est sous un soleil de plomb que nous abordons le célèbre tracé avec la ville de Molsheim qui renferme tous les ingrédients des villes alsaciennes ; maisons à colombages, portes fortifiées et son église des jésuites nous ravissent.

mg_7524
mg_7525
mg_7526
mg_7527
mg_7528
mg_7530
mg_7531
mg_7533
mg_7534
mg_7535
mg_7537
mg_7539
mg_7540
mg_7541
mg_7542

Nous prenons notre temps et décidons de passer la nuit non loin de là à Rosheim qui propose une petite aire naturelle de camping (merci le routard). Pour les connaisseurs, on se sent au camping de chez Mémère dans le jardin verdoyant d’une dame très sympathique avec l’essentiel, sans fioriture, et pour seulement 7,5€ ! Nous voilà réconciliés avec eux.

mg_7545
mg_7546
mg_7547
mg_7544

Nous ne manquons pas de faire honneur à notre nouveau régime de viennoiseries et poursuivons le long de la route du pinard. Les dégustations ne sont pas trop compatibles avec l’effort et le manque d’espace de chargement du cyclo-voyageur.

mg_7553
mg_7554
mg_7563
mg_7548
mg_7551
mg_7552
mg_7555
mg_7556
mg_7558
mg_7559
mg_7560
mg_7561
mg_7562
mg_7564

Nous nous délectons des nombreux villages pittoresques pas trop encombrés en cette période de l’année avec en toile de fond les ballons vosgiens.

mg_7565
mg_7567
mg_7568
mg_7569
mg_7570
mg_7571
mg_7573
mg_7574
mg_7575

Par manque de chance Elodie se traine un rhume carabiné qui, couplé à une certaine fatigue amplifiée par l’écrasante chaleur, rend le château de Haut-Kœnigsbourg inaccessible du haut de ses 800m. La frustration passée, nous nous rabattons sur la visite de la ville de Sélestat.

mg_7595
mg_7602
mg_7601
mg_7600
mg_7597
mg_7596
mg_7586
mg_7587
mg_7591
mg_7594

Le véritable joyau de la ville se cache en la bibliothèque humaniste inscrite au registre de la mémoire du monde par l’UNESCO. Elle fait partie des rares bibliothèques dont le fond n’a jamais été dispersé depuis le 15ème siècle. On y retrouve le lectionnaire mérovingien du 7ème siècle (le plus ancien livre d’Alsace) ainsi que d’étonnants herbiers et ouvrages de géographie. Dommage qu’il soit interdit de feuilleter les manuscrits et autres œuvres de l’imprimerie.

mg_7576
mg_7577
mg_7578
mg_7579
mg_7580
mg_7581
mg_7582
mg_7583
mg_7584
mg_7585

Nous sommes attendus à Colmar chez un couple que nous avons contacté par Warmshowers. Nous n’avons pas pu mieux tomber chez Alison et Jean-Louis qui nous accueillent cordialement dans leur charmante demeure alsacienne du 17ème.

mg_7677

Alison prend le temps de nous faire une visite de la ville, et elle n’en est pas à son coup d’essai. Nous avons le droit aux petites anecdotes dignes d’un guide professionnel. Par chance, ces jeunes grands-parents sont équipés d’une draisienne qui ravit notre diablotin. Nous sommes enchantés de pouvoir arpenter les ruelles sans avoir à le porter !

mg_7607
mg_7606
mg_7608
mg_7609
mg_7615
mg_7616
mg_7617
mg_7618
mg_7619
mg_7620
mg_7621
mg_7622
mg_7624

L’excursion est un vrai délice avec cette météo qui sublime le lieu et cette ambiance conviviale. On aurait envie de tout essayer, de tout gouter, de tout voir…

mg_7625
mg_7626
mg_7627
mg_7628
mg_7629
mg_7630
mg_7631
mg_7632
mg_7633
mg_7634
mg_7635
mg_7636
mg_7638
mg_7644
mg_7646

Timéo n’est pas en reste car nous visitons le musée du jouet et des trains pour sa plus grande satisfaction même s’il faut apprendre à toucher avec les yeux !

mg_7647
mg_7649
mg_7650
mg_7657
mg_7658

Les plus grands sont également ravis et replongent dans leur enfances surtout pour Elodie qui retrouve des personnages très familiers.

mg_7651
mg_7653
mg_7652
mg_7667
mg_7668
mg_7669
mg_7666

Nous terminons notre épopée Alsacienne par un des plus beaux villages de France (il y en a tant dans la région) : Eguisheim. Avec sa structure circulaire qui épousait l’enceinte fortifiée, la déambulation est ludique et riche en surprises.

mg_7679
mg_7680
mg_7681
mg_7682
mg_7684
mg_7686
mg_7687
mg_7688
mg_7690

Cela mérite bien un bretzel pour terminer l’exploration de cette ravissante cité.

mg_7701
mg_7691
mg_7692
mg_7693
mg_7696
mg_7697
mg_7698
mg_7703
mg_7705

Enfin c’est par la véloroute du vignoble que nous achevons notre excursion avec Rouffach et un autre édifice religieux étonnant avec au passage la barre des 7000km franchis !!!

mg_7706
mg_7707
mg_7708
mg_7709
mg_7710
mg_7712
mg_7713

6 Réponses à “Une cure de croissants”

  1. Aurélie septembre 10, 2013

    Wow je savais déjà que l’Alsace, c’était très joli, mais là, je me dis qu’il faut qu’on y aille l’été prochain (avec l’Allemagne, l’Autriche et la Hongrie) !!
    Bisous et bon retour en France !

    • Six Pieds sur Terre septembre 10, 2013

      Oui ça vaut vraiment le temps de s’y attarder, les gens sont en plus très accueillants. Maintenant nous sommes en Franche-Comté, beaucoup moins dynamique mais ça fait du bien, dommage qu’il pleuve :(
      Bisous

  2. guilloteau septembre 10, 2013

    profitez bien de vos derniers kilomètres!! L’alsace a l’air magnifique, peut-être une prochaine fois pour nous!
    Le retour à la vie « normale » et au quotidien n’ a pas été simple!!! La simplicité du voyage à vélo, les rencontre quotidiennes, la lenteur et la disponibilité……. Bref…Savourez
    bises
    les vélotos

    • Six Pieds sur Terre septembre 10, 2013

      Merci! Il faudra que vous nous racontiez comment s’est passé le retour à la maison avec les enfants…
      On profite des dernières semaines même si la météo se dégrade.

  3. Geneviève septembre 11, 2013

    Belle région, beau reportage, bon retour au pays et avec quelques jours de retard bon anniversaire à Maxime, on prendra un verre au retour!
    bises à vous trois.

Laisser un commentaire


× huit = vingt quatre